Coop média de Montréal

Journalisme indépendant

More independent news:
Do you want free independent news delivered weekly? sign up now
Can you support independent journalists with $5? donate today!
Not reviewed by Coop Média de Montréal editors. copyeditedfact checked [?]

La mobilisation contre le transport du pétrole des sables bitumineux au Québec continue !

Cette fin de semaine, un camp de 16 jours commencera. Son but est d'amener les groupes de citoyens ensemble pour des mesures concrètes contre les projets d'hydrocarbures.

by Jon Milton


La fin de semaine prochaine s’annonce chargée : les communautés de la Terre entière se mobiliseront pour la justice climatique. A New York, des centaines de milliers de citoyens se rassembleront pour la marche mondiale pour le Climat qui promet d’être une des plus importantes manifestations de l’histoire. Des marches en solidarité sont organisées dans le monde entier.

Au Québec, une deuxième édition du Forum social Bas-Laurentien est organisée par les citoyens militant pour la justice sociale dans leur région. Les questions environnementales y occuperont une large place, surtout à l’heure où TransCanada a entamé ses travaux à Cacouna.

La fin de semaine prochaine aura également lieu à St-André-de-Argenteuil le Camp Ligne 9, un camp d’action de 16 jours pour lutter contre le transport des sables bitumineux au Québec, que ce soit par pipelines ou par trains. Le camp se donne pour objectif de passer à l’action contre les projets d'hydrocarbures au Québec, et de se concentrer sur l'inversion de la Ligne 9 d'Enbridge. Cet ancien pipeline âgé de 40 ans passe en dessous du corridor le plus densément peuplé au Canada. Une fois inversé, il existera plus de 90% risques de rupture dans les cinq premières années d’utilisation du pipeline.

 

Ligne 9: Informer le public des risques

Lorsque l'Office national de l'énergie (ONÉ) a approuvé le projet d’inversion de la Ligne 9 du géant pétrolier Enbridge en mars dernier, la compagnie a cru que le débat était clos. Elle avait pris au dépourvu le public avec une campagne de désinformation à grande échelle en dépeignant le projet comme « sûr et respectueux de l'environnement », et avait convaincu les trois représentants de l’ONÉ que le projet « profiterait aux Canadiens ». Pour ce faire, ils avaient tiré avantage du projet de loi C-38 interdisant la participation démocratique aux audiences de l’ONÉ.

 

Cependant, il est devenu évident dans les mois qui suivirent l'approbation de la Ligne 9 que la lutte était loin d'être terminée. Elle s’est depuis déplacée des salles d'audience vers la rue. La province de l'Ontario a connu plusieurs actions réalisées par des groupes de citoyens au cours des derniers mois, comme le blocage de la Ligne 9 par le groupe Dam Line 9. Les Premières Nations et plusieurs autres groupes citoyens se sont également mobilisés contre le projet.

 

La province de Québec est aussi le théâtre d’une importante résistance aux projets de pipelines. Plus tôt cet été, un groupe de citoyens a marché 700 kilomètres à travers la province le long des tracés de la Ligne 9 et du projet de pipeline Énergie Est de TransCanada. Au cours de la marche, il est apparu que de nombreux citoyens dans les communautés touchées étaient opposés aux projets et prêts à se mobiliser contre eux. Selon une des organisatrices du Camp Ligne 9, Alyssa Symons-Bélanger, le camp cherchera à « renforcer les réseaux déjà existants, ainsi qu’à développer les réseaux d’information et l’organisation stratégique pour les activistes et la communauté artistique. »

 

« Nous souhaitons démystifier le concept de l'action directe au Québec, » ajoute-t-elle. « Nous devons continuer à attirer l’attention du public sur l'arrivée du pétrole des sables bitumineux dans la province, et apporter un sentiment d'urgence au danger immédiat posé par la ligne 9 ».

Camp Ligne 9: Se mobiliser contre les pipelines et la destruction de l'environnement

Le Camp Ligne 9 se déroulera sur deux semaines et trois fins de semaine. La programmation des activités durant la semaine est ouverte aux propositions des participant.e.s qui souhaiteraient donner des ateliers et partager leurs connaissances. Les horaires des fins de semaines sont eux planifiés à l'avance. La première fin de semaine sera axée sur la mise en place des infrastructures (serre avec cuisine collective, centre multimédia, espace pour les enfants, zone de camping).

 

La deuxième fin de semaine sera une convergence de groupes citoyens de partout au Québec et au-delà. Le but de cette deuxième fin de semaine sera de faire le point sur l’expérience acquise : ce qui a fonctionné, ce qui a moins bien fonctionné, et quelles leçons nous pouvons tirer des expériences collectives passées vécues par les différents groupes présents. Sera ensuite définit un calendrier d’actions diversifiées pour la prochaine année sur l’ensemble du territoire. Du Québec, seront entre autres attendus les représentants de Non à un Marée Noire dans le St-Laurent, Idle No More Québec, Coalition Vigilance Oléoducs, STOP Oléoduc, le Centre d’Écologie Solidaire et Appliquée (CESA), et Justice Climatique Montréal. De l'extérieur du Québec, les membres de Dam Line 9 viendront de l'Ontario, ainsi que Vanessa Gray – une résistante autochtone de la « chemical valley » de Sarnia – les organisateurs du prochain Climate Action Camp en Nouvelle-Écosse, et les opposants de la station d'exportation proposé au Belledune dans Nouveau-Brunswick, qui amènerait le pétrole des sables bitumineux par train en quantités énormes.

 

La dernière fin de semaine sera axé sur la planification et l'exécution d’actions contre la Ligne 9. Le choix des actions n’est pas encore défini et sera décidé de manière consensuelle par les membres du camp. Alyssa Symons-Bélanger est optimiste et voit plus qu’une action dans cette future manifestation. Elle s’attend à ce que les membres du camp « soient non seulement prêts à l’action, mais qu’ils quittent le camp avec une meilleure compréhension des enjeux entourant le projet de pipeline ».

 

« Venez vous joindre à nous, a ajouté Alyssa Symons-Bélanger. C'est un moment déterminant au Québec. Nous pouvons choisir de nous orienter vers la justice climatique, ou nous pouvons progresser au contraire vers l'intégration dans le pétro-État canadien en émergence. Ce combat est trop important pour rester à la maison ».

 
Ceux qui sont intéressés à participer au camp Ligne 9 tout moment entre le 20 Septembre et le 4 Octobre peuvent contacter les organisateurs à l'aide des points de référence suivants:

Site officiel: http://campligne9.wordpress.com/

Email: campligne9@gmail.com

Téléphone: (438) 937-0249

Page Facebook: https://www.facebook.com/campautogereligne9

Socialize:
Want more grassroots coverage?
Join the Media Co-op today.
Topics: Environment

About the poster

Trusted by 0 other users.
Has posted 1 times.
View MarcheTerreMere's profile »

Recent Posts:

picture of MarcheTerreMere

MarcheTerreMere (Marche des Peuples pour la Terre Mere)
Montreal
Member since May 2014

About:

Email: peuplespourterremere@gmail.com Facebook: fb.me/peuplespourlaterremere Twitter: @MarcheTerreMere / #MarcheTerreMerre / #MotherEarthMarch Interactive map (not itinerary): http://goo.gl/KbLBkL Website: www.peuplespourlaterremere.ca

1037 words

Comments

Les deux versions ensemble ?

Pourriez-vous mettre les versions anglaise et française ensemble dans la même publication ? Une meilleure visibilité sur le site devrait s'en suivre. merci

Join the media co-op today
Things the Media Co-op does: Support
Things the Media Co-op does: Report
Things the Media Co-op does: Network
Things the Media Co-op does: Educate
Things the Media Co-op does: Discover
Things the Media Co-op does: Cooperate
Things the Media Co-op does: Build
Things the Media Co-op does: Amplify

User login


Google+
Subscribe to the Dominion $25/year

The Media Co-op's flagship publication features in-depth reporting, original art, and the best grassroots news from across Canada and beyond. Sign up now!