Coop média de Montréal

Journalisme indépendant

More independent news:
Do you want free independent news delivered weekly? sign up now
Can you support independent journalists with $5? donate today!

Atelier 4: Caucus non-mixte sur les moyens à utiliser maintenant

Journée de réflexion sur la violence sexuelle (dans les milieux de mobilisation)

by Média Recherche Action

Atelier 4: Caucus non-mixte sur les moyens à utiliser maintenant

Une journée de réflexion sur la violence sexuelle dans les milieux de mobilisation a eu lieu le 8 décembre 2012 dans le but d'organiser une discussion collective plus large.

Il s'agit du retour sur l'atelier 4: Caucus non-mixte sur les moyens à utiliser maintenant. Les discussions des caucus n'ont pas été enregistrées afin que les participantEs soient à l'aise de s'ouvrir sur un tel sujet qui est susceptible de les toucher ainsi que leurs proches et leurs amiEs.

Donné par :

Marie-Soleil Chrétien, étudiante en science politique et militante féministe

Aurélie Paquet, étudiante en éducation et militante féministe

Pour lire le rapport complet de la journée, cliquer ici.

Pour écouter les enregistrements:

Atelier 1: La violence sexuelle et le consentement: partie un, partie deux;

Atelier 2: Les différents aspects légaux des agressions sexuelles: partie un, partie deux;

Atelier 3: Alliances et solidarité en cas de violence sexuelle dans son milieu de mobilisation

*     *     *

Atelier #4: Caucus non-mixte sur les moyens à utiliser maintenant

Un tour de table a été tenu sur les questions suivantes :

Maintenant, que faisons-nous?

Quels messages voulons-nous faire passer?

Que doit-on faire pour améliorer les situations décrites aujourd’hui?

Quelles sont nos attentes ?

Idées lancées en réponse aux questions :

  • Perspective de réhabilitation avant une perspective punitive.
  • Cheminer de paire avec les victimes en les laissant prendre les décisions quant à son cheminement.
  • Important de développer une cohérence interne qui laisse la possibilité de se parler entre nous dans les milieux même militants lorsque surviennent des agressions.
  • Élaborer sur le consentement, ramener dans les milieux militants la notion et les nuances du consentement.
  • Établir un processus préventif et curratif afin de solliciter une prise de conscience chez l’agresseur.
  • Créer des ressources pour les agresseurs qui sont le nœud du problème.
  • Brigade faite par des femmes pour se réapproprier le pouvoir décisionnel ou la violence que l’on ressent.
  • Brigade féminine d’intervention auprès des femmes.
  • Partir de nos discussions pour établir nos propres bases et outils féministes qui ne proviennent pas du patriarcat pour régler les conflits liés aux agressions sexuelles. (Donc excluant le corps policier ou judiciaire par exemple)
  • Rester alerte indépendamment du milieu dans lequel on évolue et de l’apparence que peut revêtir ce milieu.
  • Créer des espaces à l’intérieur de ces milieux pour pouvoir dénoncer et s’organiser au sein de ces endroits qui nous semblent parfois trop familier et donc qui peuvent nous intimider.
  • Se permettre un espace ou on peut exprimer notre colère et notre violence au delà du simple processus de réflexion.
  • Ne pas nécessairement intellectualiser la réflexion entourant les agressions sexuelles, vulgariser l’information quant à la violence sexuelle.
  • Garder un contact humain d’individu à individu, au delà des concepts de socialisation (exemple : le patriarcat), ne pas exclure l’individualité de chaque agression sans toutefois exclure les composantes sociales entourant la violence sexuelle faite aux femmes.
  • Instaurer des réunions non-mixtes ouvertes sur une base régulière auxquelles on peut se référer.
  • Réfléchir sur comment ne pas exclure la victime ni dans le processus ni dans la vie quotidienne.
  • Consensus sur la nécessité de solutions alternatives au système judiciaire ou carcéral.
  • Consensus sur la nécessité de continuer d’en parler sur une base régulière afin de créer un réseau informatif qui se perpétue.

*     *     *

Résumé et constat de la journée:

La journée de réflexion a été un franc succès. Au total près de 80 personnes de tout milieu confondu et de toute âge ont pris part à la réflexion collective. L'appel a donc bien été entendu. Les discussions ont été fort intéressantes et en est ressorties quelques conclusions.

D'abord, il serait faux de dire que dans les milieux progressistes les violences sexuelles n'existent pas. Tout comme le machisme et les rapports de domination, les violences sexuelles sont présentes. La différence découle probablement du fait que dans nos milieux on est « tisséEs serréEs » ce qui amène son lot de désavantages. Il est effectivement plus difficile de dénoncer unE camarade qu'un étranger/une étrangère. De plus, il est plus difficile de croire que de tels actes peuvent arriver considérant que la grande majorité de nos milieux se disent (pro)féministes. En plus d'être très proche, en période de grande mobilisation – comme c'était le cas à l'automne dernier – la consommation d'alcool et parfois de drogue est plus abondante ce qui augmente les possibilités de subir ou de faire subir une agression sexuelle ou tout autre sorte de violence sexuelle.

Suite à ces constats, un consensus a émergé quant à savoir comment nous devons gérer le cas d'agressions sexuelles. La première étape est de croire la victime et de lui apporter tout le soutien qu'on peut lui offrir selon nos forces et nos capacités. Il faut aussi respecter ses choix. Bien que nos milieux soient hostiles aux institutions tant judiciaires que policières, si la victime décide dans son cheminement de porter plainte, il faut la soutenir et ne pas la juger. En contre partie, si elle décide de ne pas le faire, il faut s'assurer qu'elle ait accès à de l'aide et du support puis lui demander comment elle veut gérer.

En ce qui à trait aux agresseurs, toutes les décisions reviennent à la victime. Le seul pouvoir qu'elle a encore contre son agresseur est de choisir ce qu'elle va faire, si elle veut le dénoncer publiquement ou non, porter plainte ou non, l'exclure du milieu ou non etc. Il faut l'écouter, la respecter et s'assurer qu'elle ne soit pas exclut. Un autre constat est celui que dans les milieux militants, on a tendance à banaliser, hiérarchiser ou ignorer les violences sexuelles selon qui les a commises. Or, il ne devrait pas en être ainsi. Peu importe qui l’a commise ou sur qui elle a été commise, une forme de violence sexuelle reste une violence.

Pour la suite des choses, il nous est apparu évident qu'il fallait continuer d'en parler parce qu'il s'agit d'un grave problème qui nous touche collectivement. Il y a donc eu des idées de cafés/causeries, de brigades féministes, etc. Nous espérons voir ces idées mises en œuvre très bientôt!

Rappellons-nous :

Les agressions sexuelles sont un problème collectif auquel il faut réfléchir et confronter ensemble.

Socialize:
Want more grassroots coverage?
Join the Media Co-op today.

Creative Commons license icon Creative Commons license icon

About the poster

Trusted by 0 other users.
Has posted 50 times.
View Média Recherche Action's profile »

Recent Posts:

picture of Média Recherche Action

Média Recherche Action ()

Member since Mai 2012

About:

Média Recherche Action est un collectif de recherche et d'éducation, de production audio, d'ateliers, de textes, de traductions, de diffusion électronique, bientôt de vidéos et de photographies... Nous réalisons et réaliserons entrevues, reportages, couvertures d'événements, documentaires... Ce collectif est dédié à diffuser de l'information pertinente aux individuEs, activistes, organisations (…) préoccupéEs par la défense de la terre et de sa biodiversité ainsi que par la protection et la création de modes de vie soutenables tout comme de relations égalitaires entre les humainEs. Le projet Média Recherche Action a pour objectif d'enquêter sur différentes situations d'oppression et de destruction environnementale ainsi que de contribuer à faire connaître une diversité de luttes anticolonialistes, féministes, anticapitalistes, anticivilisationnelles (…) qui s'y opposent. Média Recherche Action visera aussi à organiser mensuellement un cabaret d'actualités mettant de l'avant des performances artistiques radicalement engagées, des présentations multimédia, des projections visuelles et sonores, des lectures, des interventions, des expositions... Avis à celles et ceux qui seraient intéresséEs à nous recevoir dans leurs espaces ! Pour communiquer avec nous: media.recherche.action@riseup.net Aussi sur facebook: http://www.facebook.com/MediaRechercheAction Nous diffusons plein d'actualités,d'analyses, d'événements... sur notre fil d'actualités : http://www.facebook.com/pages/Diffusion-M%C3%A9dia-Recherche-Action/373614469398028?ref=hl Suivez-nous aussi sur Dailymotion.com à http://www.dailymotion.com/mediarechercheaction * * * Media Research action is a collective that performs a wide range of activities, including research and education, audio production, workshops on a variety of topics, texts and translations, online distribution, videography and photography (soon). We produce documentaries as well as cover events and do interviews and reporting. The collective is dedicated to broadcasting relevant information to individuals, activists, organizations, etc that are concerned with defending the land and its biodiversity, as well as the creation and protection of sustainable livelihoods and egalitarian relationships between humans. The Media Research Action project aims to investigate into different situations of oppression and environmental destruction as well as raise awareness about a variety of anti-colonial, feminist, anti-capitalist, anti-civilization etc struggles who oppose them. Media Research Action will also seek to organize monthly cabarets, bringing forward radically committed artistic performances, visual projections and readings, interventions, exhibits... Anyone interested in welcoming us in their space are encouraged to get in touch with us. To contact us: media.recherche.action@riseup.net Also on facebook: http://www.facebook.com/MediaRechercheAction We are also disseminating information, analysis, events... on this other Facebook page : http://www.facebook.com/pages/Diffusion-M%C3%A9dia-Recherche-Action/373614469398028?ref=hl Follow us also on Dailymotion.com at http://www.dailymotion.com/mediarechercheaction

1093 words
bar baz
Join the media co-op today
Things the Media Co-op does: Support
Things the Media Co-op does: Report
Things the Media Co-op does: Network
Things the Media Co-op does: Educate
Things the Media Co-op does: Discover
Things the Media Co-op does: Cooperate
Things the Media Co-op does: Build
Things the Media Co-op does: Amplify

Connexion utilisateur


Google+
Subscribe to the Dominion $25/year

The Media Co-op's flagship publication features in-depth reporting, original art, and the best grassroots news from across Canada and beyond. Sign up now!